Olivier Cadic en Amérique du Nord

New-York, Washington, Montréal et Toronto.

En circonscription aux États-Unis (1/2) – New York (02 au 03 mai 2018)

Je remercie chaleureusement notre conseiller consulaire pour la circonscription de New-York, Gérard Epelbaum, l’homme incontournable d’une communauté française estimée à 80.000 personnes ! Par ailleurs, président de la section UFE New-York, Gérard est sur tous les fronts. Son engagement assidu au service de nos compatriotes est remarquable et remarqué, et pas seulement parce qu’il organise le bal du 14 juillet ! Je veux aussi saluer notre consule générale, Anne-Claire Legendre, qui au délà de ses attributions s’est montrée très soucieuse de nos intérêts commerciaux en facilitant mes rencontres auprès de divers acteurs économiques : Chambre de commerce, Business France, French Founders…

En circonscription aux États-Unis (2/2) – Washington (04 au 07 mai 2018)

Mes remerciements à Gérard Araud, ambassadeur de France aux Etats-Unis, qui m’a reçu à la Résidence afin de préparer mon entretien au Pentagone et d’évoquer les dossiers intéressant nos compatriotes. Nous avons évoqué l’ambition d’Emmanuel Macron de doubler le nombre d’élèves dans les écoles françaises à l’étranger d’ici à 2025 et esquissé le plan à mettre en place pour y parvenir aux États-Unis. Cela pourrait constituer ma priorité d’action pour ce pays. Nous nous sommes également entretenus des opportunités commerciales offertes par l’immense marché américain et l’habilité de nos entreprises à saisir les opportunités dans ce monde pourtant hyperconcurrentiel.

En circonscription au Canada (1/2) – Montréal (08 au 10 mai 2018)

Au cours de mes rencontres avec les milieux d’affaires, il fut systématiquement question du CETA. Ce traité de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada  est partiellement en vigueur depuis le 21 septembre dernier et à titre provisoire, le temps que tous les états membres le ratifient.Rappelons que le CETA supprime tous les droits de douane, donne un accès réciproque aux marchés publics, libéralise la circulation de la main-d’œuvre ou encore vise à faire converger les normes (si essentiel pour tant d’industries : pharmacie, automobile…).

En circonscription au Canada (2/2) – Toronto (10 au 12 mai 2018) 

Toronto fut la dernière étape de mon déplacement en Amérique du Nord, après New York, Washington et Montréal. Mes remerciements à Marc Trouillet, consul général, qui m’a organisé divers rendez-vous dès mon arrivée, ainsi qu’une visite de ses services. Le consul connait parfaitement la situation de notre communauté à Toronto, où il a été nommé en 2015. L’occasion de préciser que nos compatriotes ne sont pas focalisés sur la ville Montréal, car chaque année plus 150.000 Français font escale à Toronto, à titre divers. Basé dans cette ville, Marc Albert Cormier, conseiller consulaire, fait honneur à tous les élus consulaires par son implication sur le terrain et son sens de l’intérêt général. Avec sa bonne humeur coutumière, Marc Albert m’a accompagné tout au long de mon parcours. Il m’avait calibré un programme sur mesure pour m’aider à progresser sur mon objectif prioritaire au Canada : contribuer au développement de la chambre de commerce française pour l’Ontario.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *